AccueilRachat de prêtSurendettementRegroupement de créditRachat de prêt immobilier
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

En matière de rachat de prêt ou de prêt immobilier, l'emprunteur se pose bien souvent la même question : doit-il souscrire un prêt à taux variable ou à taux fixe ?


Le rachat de prêt ou prêt immobilier à taux variable (ou taux révisable) est un crédit dont le taux d'intérêt peut évoluer avec le temps. Le changement de taux peut intervenir à la date anniversaire, selon les termes du contrat.

Ce changement de taux entraîne l'ajustement de la mensualité à la baisse ou à la hausse selon l'évolution du taux révisable sans changer la durée de remboursement du prêt. Notez que le taux révisable est basé sur l'évolution de L'Euribor 1 an.

Un taux révisable est toujours attrayant (à première vue) car ce taux est plus bas que le taux fixe proposé au moment de la souscription du prêt : le crédit révisable prélève des intérêts plus faibles au début.

Mais cela n'est pas assuré sur le long terme : en effet le taux révisable, s'il monte, peut être supérieur au taux fixe et donc prélever des intérêts plus élevés. Au total, le coût total de votre prêt ou rachat de prêt peut s'avérer être supérieur qu'avec un taux fixe.

Plusieurs mécanismes de limitation existent dans les rouages des taux.

Ajouté au fonctionnement du prêt à taux révisable, le taux dit capé est une limitation de la variation globale du taux d'intérêt.

Il peut être soit une limitation à la hausse seulement, soit à la fois à la hausse et à la baisse.

Exemples :
- Un emprunt avec un taux de 4% capé 1 est un emprunt dont le taux d'intérêt maximum sera de 5%.
- Un emprunt avec un taux de 3,5% capé +1,5 / -1,5 est un emprunt dont le taux d'intérêt ne pourra varier qu'entre 2% et 5%.

Ce dispositif est donc une garantie dans toute offre de crédit à taux révisable, tout particulièrement pour les crédits de longue durée. Attention, même s'ils sont rares, il existe toujours des crédits à taux variables sans cap : les éviter absolument.

Un taux révisable pour un prêt à court terme (5 - 7 ans) peut être une bonne option si vous n'anticipez pas une hausse des taux d'intérêt.

À la question "Ai-je intérêt à prendre un prêt à taux variable ?", la réponse serait, en toute logique et pour plus de prudence, de réaliser des simulations, aussi bien pour une opération de rachat de prêt que pour un prêt immobilier.

Les résultats vous indiqueront la meilleure solution à choisir selon votre demande. Notez que pour limiter les risques, il est possible de souscrire une partie de votre crédit en taux fixe et une autre en taux variable.

 


» Retour