AccueilRachat de prêtSurendettementRegroupement de créditRachat de prêt immobilier
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.


Le 2 octobre 2013 - Par Déborah Cohen
-----

Le magazine Challenge affirmait cet été qu'entre 2009 et 2012, le montant global des crédits à la consommation a augmenté de 15% dans le monde et que c'était surtout dans les pays émergents que la demande progressait.

BNP Paribas l'a bien compris. Après l'entrée de cette banque sur le marché chinois de l'assurance vie cette été, le groupe annonce qu'il vient de conclure un accord avec la banque de Nankin, afin de développer son activité dans le domaine du crédit à la consommation.

Le marché chinois a toujours constitué un fort potentiel : en termes de taille, de développement des échanges commerciaux et de cout de production. En fait ce marché a tout pour séduire notamment le fameux groupe financier.

Par sa marque CETELEM, la BNP Paribas propose d'externaliser son savoir-faire, afin de former les équipes chinoises au développement des produits, l'analyse de risque par le " scoring" ou encore l'implantation de plates-formes industrialisées.

En contrepartie, la banque de nankin rémunèrera la BNP en fonction des encours gérés par l'utilisation de ses propres dépôts. De plus, le groupe français utilisera leur infrastructure pour commercialiser une gamme toujours plus complète en matière de prêt à la consommation. Le groupe BNP Paribas qui détient ainsi 14,8% du capital de la banque de Nankin a de forte ambition : elle souhaite pour 2020 "atteindre une croissance annuelle moyenne des encours de 27%".

Cette association entre les deux banques, est un moyen de lutter contre le risque de change (puisque l'on travaille en monnaie locale) et les obstacles culturels dus à une identité très marquée et très imperméable au modèle occidental.

Cette coopération garantie à Cetelem de s'implanter à l'international dans les provinces chinoises, ainsi que les grandes villes comme Pékin et Shanghai. Cela lui permettra ainsi, un développement rapide, dans ces régions si densément peuplées, où le crédit consommation libre est encore jeune.

 


» Retour