AccueilRachat de prêtSurendettementRegroupement de créditRachat de prêt immobilier
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Les conditions d'octroi de crédit se font plus dures.


1 avril 2012 - Par Guy Matriat
--

Les crédits à la consommation octroyés se font de plus en plus rares. Le constat est général, les banques sont de plus en plus exigeantes et réclament de la part des ménages demandeurs de montrer "patte blanche".

Les banques ont durci leur position en imposant des conditions d'octroi qui poussent souvent l'emprunteur potentiel au renoncement.

Tout d'abord, elles demandent un apport personnel plus important qu'auparavant, dépassant souvent les capacités du ménage.

Ensuite, les prêts à 25 ans ou à 30 ans qui sont les plus demandés, compte tenu du prix encore élevé de l'immobilier, ne sont accordés qu'au compte-goutte d'une part et à des taux élevés d'autre part. Par rapport au taux annuel effectif global d'octobre 2010, le plus bas enregistré ces dernières années, on emprunte à un taux plus élevé de 20 %.

Avec un bon dossier, il est difficile d'obtenir un taux inférieur à 4 % sur une durée de remboursement de 16 ans, sans compter l'assurance crédit.

Enfin, les banques appliquent à la lettre le taux d'endettement maximum de 33% imposé par la Banque de France.

Le rachat de crédit suit la même logique restrictive. Chez Cofinoga, par exemple, le rachat de crédit se voit appliquer un taux annuel effectif global de 8,9% à 9,3% selon le montant et la durée du prêt de 12 mois à 300 mois.



 


» Retour