AccueilRachat de prêtSurendettementRegroupement de créditRachat de prêt immobilier
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Depuis quelques semaines, il est question dans la presse internationale d'un nouveau "New Deal" pour faire face à la crise financière actuelle.


Depuis quelques semaines, il est question dans la presse internationale d'un nouveau "New Deal" pour faire face à la crise financière actuelle.

Le "New Deal" a été mis en place aux USA entre 1933 et 1938 par Franklin Delano Roosevelt, pour lutter contre les effets de la Grande Dépression aux Etats-Unis. Les objectifs de ce programme interventionniste étaient de soutenir les plus pauvres de la population par des réformes bancaires, de l'assistance sociale d'urgence, de l'aide au travail ou des programmes agricoles. De plus, le "New Deal" avait comme but une redistribution des ressources et du pouvoir à une échelle plus large.

Paul Krugman, économiste renommé, professeur à Princeton et éditorialiste au New York Times, écrivait « Roosevelt et Truman ont bel et bien réussi à opérer une redistribution spectaculaire des revenus et de la fortune vers le bas », « qui a rendu la société américaine beaucoup plus égalitaire qu'auparavant. Et non seulement cette redistribution n'a pas coulé l'économie, mais elle a créé les conditions d'une expansion gigantesque qui a duré toute une génération ».

Il rajoute également que nous devons aller vers un "nouveau New Deal", idée d'ailleurs approuvée de part le monde.

Peu après l'élection présidentielle de Barack Obama, M. Barroso, président de la Commission européenne, déclarait dans un communiqué de presse : "Nous devons transformer la crise actuelle en opportunité. Nous avons besoin d'un "new deal" pour un nouveau monde. J'espère sincèrement que sous la direction du président Obama, les Etats-Unis joindront leurs forces à l'Europe pour mener à bien ce "new deal", pour le bénéfice de nos sociétés et du monde entier".

D'ailleurs, nous voyons que la Chine a déjà pris les devants, en lançant un plan de relance économique par l'investissement de 4 000 milliards de yuan, soit plus de 450 milliards d'euros, pour redynamiser sa croissance. Le plan prévoit une augmentation des crédits aux petites et moyennes entreprises, 100 milliards de yuan supplémentaire dans le secteur de la construction et veut réformer le calcul sur la taxe de la valeur ajoutée pour que les entreprises économisent sur ce poste.

 


» Retour