AccueilRachat de prêtSurendettementRegroupement de créditRachat de prêt immobilier
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Renégociation des prêts immobiliers : le phénomène s'amplifie en France.


12 octobre 2010 - Par Marc Larronde


Raccourcir ou allonger la durée d'un prêt, diminuer le coût total du crédit, réduire les mensualités pour dégager de la trésorerie... chacun y voit son propre intérêt et renégocie ses crédits.

La renégociation de crédits immobiliers va bon train depuis depuis 1 an déjà avec une multiplication des opérations de rachat de prêt et autres regroupement de créances.

La chute des taux d'intérêt y est pour beaucoup bien sûr. Les français ont vite compris qu'ils pouvaient retrouver un certain pouvoir d'achat en faisant racheter leur crédit.

Aujourd'hui, les opérations de rachats de prêts représentent près de 1 tiers de l'activité des crédits immobiliers des établissements bancaires.

Les banques qui ont accordé ces crédits immobiliers perdent des clients qui passent chez la concurrence en faisant racheter leurs crédits. Certaines d'entre elles se battent pour garder fermement leur clients.

Le montage du crédit, l'historique du plan de finance et autres paramètres définis ensemble lors du contrat sont des bases solides pouvant servir à une renégociation, la banque n'étant pas toujours la perdante (à comprendre la perte d'un client) et le client sera content d'avoir fait baisser le coût ou la durée de son crédit sans changer d'établissement.

A noter que les emprunteurs friands de ces renégociations font partie de la cuvée 2008/2009, période où les taux de crédits étaient encore élevés: 5,15 % fin 2008 à 4,75 % premier trimestre 2009.

La renégociation des rachats de crédits est donc dans le camp des emprunteurs qui restent, malgré tout, les gagnants. Encore faut-il savoir négocier sans se tromper.

 


» Retour