AccueilRachat de prêtSurendettementRegroupement de créditRachat de prêt immobilier
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Quand parle-t-on de déficit commercial ? Quand nos importations sont supérieures à nos exportations. Ou pour l'expliquer plus simplement, quand nous achetons plus que nous ne vendons.


Quand parle-t-on de déficit commercial ? Quand nos importations sont supérieures à nos exportations. Ou pour l'expliquer plus simplement, quand nous achetons plus que nous ne vendons.

Le déficit commercial de la France a encore augmenté au mois d'octobre et a atteint 7 006 milliards d'euros, contre 5 691 milliards d'euros au mois de septembre.

Pourquoi ? Parce que le montant total des importations a été de 39 630 milliards d'euros, pour un montant total des exportations de 32 564 milliards d'euros, au mois d'octobre.

De plus, les exportations ont baissé du mois de septembre au mois d'octobre, passant respectivement de 34,1 à 32,5 milliards d'euros.

Comment expliquer cette baisse des exportations ? 65% des exportations françaises vont vers les pays de l'Union européenne, et ces pays sont touchés par la récession. Nous exportons, par exemple, vers l'Allemagne, 15% de la totalité de nos exportations, et un recul de 7,7% a été enregistré durant ce mois d'octobre.

Les exportations ont donc chuté de 4,5% par rapport à septembre, tandis que les importations n'ont reculé que de 1% sur la même période.

Alexander Law, chef économiste à l'institut de recherche Xerfi, déclarait « Pas besoin d'aller bien loin pour constater l'ampleur du désastre, la majorité de nos voisins sont en récession et ne passent plus commande à nos entreprises ».

Pour le troisième trimestre de l'année, les prévisions sont plutôt pessimistes. D'après Marc Touati, économiste à Global Equities « La barre des 60 milliards d'euros sera certainement atteinte dans les tout prochains mois ».

Pour l'année 2009, les prévisions sont plus optimistes. Les économistes pensent que la baisse de l'euro, cumulé à une baisse des importations (liée à une baisse de la consommation) devrait alléger le déficit commercial.

 


» Retour