AccueilRachat de prêtSurendettementRegroupement de créditRachat de prêt immobilier
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Jeudi soir dernier, plus de 15 millions de français écoutaient Nicolas Sarkozy parler de ses nouvelles mesures.


Jeudi soir dernier, plus de 15 millions de français écoutaient Nicolas Sarkozy parler de ses nouvelles mesures. D'une part, il a exposé la possibilité de mesures sociales et de l'autre la suppression de la taxe professionnelle pour les entreprises en 2010.

Nicolas Sarkozy veut donc lancer des discussions avec les partenaires sociaux, le 18 février, pour décider de mesures sociales. Ces mesures seront financées par les intérêts des prêts faits aux banques, ce qui représente 1,4 milliards d'euros.

Parmi les mesures évoquées, jeudi soir, il y a :
- La suppression de la 1ère tranche de l'impôt sur le revenu. Cela concerne 2 millions de français et représente environ 1 milliard d'euros.
- L'annulation du 2ème tiers provisionnel, qui pourrait être effectif dès cette année
- L'augmentation des allocations familiales qui concernerait soit toutes les familles, soit serait sous conditions (revenu, nombre d'enfants...)
- Le chèque emploi service pour les personnes âgées et les mères seules, payé par l Etat
- L'augmentation de l'indemnisation du chômage technique
- L'augmentation de l'allocation chômage en fin de CDD
- L'augmentation de l'indemnisation du chômage pour les jeunes qui n'ont pas assez cotisé

Nicolas Sarkozy a également rappelé à l'ordre les actionnaires en expliquant que la « règle des trois tiers » n'était pas appliquée.
Cette règle explique que le partage des profits doit se faire de la manière suivante : un tiers réinvesti dans l'entreprise, un tiers pour les salariés et un tiers pour les actionnaires.
Nicolas Sarkozy ne veut pas l'imposer car « on ne peut pas imposer à chaque entreprise les mêmes règles. » Il souhaite, en revanche, que des négociations s'ouvrent avec les entreprises, en fonction des spécificités de celles-ci, comme la taille ou la branche.

Enfin, Nicolas Sarkozy, pour soutenir les entreprises, a annoncé la suppression de la taxe professionnelle en 2010. Il souhaiterait peut être remplacer cette taxe par celle de carbone, discutée au forum de Grenelle.

 


» Retour