AccueilRachat de prêtSurendettementRegroupement de créditRachat de prêt immobilier
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Avec la baisse des taux des prêts, que nous pouvons voir en ce moment, il devient très intéressant pour toute personne, ayant déjà un ou plusieurs crédits, de les renégocier.


Avec la baisse des taux des prêts, que nous pouvons voir en ce moment, il devient très intéressant pour toute personne, ayant déjà un ou plusieurs crédits, de les renégocier.

Aujourd'hui, les taux d'intérêt des prêts n'ont jamais été aussi bas. Pour exemple, un prêt immobilier aujourd'hui, sur 15 ans, a un taux de 3,7%. En 1997, pour le même prêt, le taux était de 5,5% et en 2002, de 4,5%.

Vincent Lemaire, PDG d'Empruntis, explique que : «Le gain de ce genre d'opération semble aujourd'hui optimal pour des générations d'emprunteurs qui ont souscrit entre 1995 et 2000 des crédits sur 15 et 20 ans à plus de 5%; il est moindre mais existe néanmoins pour ceux qui se sont endettés entre 2000 et 2002 sur des durées analogues».

Alors comment faire pour renégocier son taux ?

La première solution est d'aller voir son banquier et de renégocier avec lui, le taux de son crédit. Les banques ne souhaitent pas que leur bon client parte, il faut donc faire jouer la concurrence auprès de sa banque. Il faut trouver un compromis entre le taux initial du prêt et le taux actuel.

Vous pouvez également renégocier avec lui la durée de votre prêt, ce qui est aussi une solution pour abaisser le coût total de votre prêt.

Si vous n'avez pas le temps d'aller comparer les offres de toutes les banques, vous pouvez aussi vous adresser à un courtier. Après avoir monté votre dossier, il ira voir toutes ses banques partenaires pour faire jouer la concurrence. Les courtiers arrivent à faire baisser les taux de manière importante, car ils sont apporteurs d'affaires pour les banques. Ils ont donc un poids que n'a pas une personne seule.

Le rachat de crédit est une autre solution. Il faut faire attention à ce que ce rachat soit bien avantageux. Pour cela, Philippe Taboret, directeur du marketing de Cafpi, explique que «la différence de taux entre le prêt initial et le nouveau doit être d'au moins 1 à 1,5%».

Il faut, de plus, que le prêt soit dans son premier tiers d'existence. En effet, les premières années vous remboursez plus les intérêts que le capital. Pour que le rachat de crédit soit intéressant, il faut aussi que le prêt soit d'une longue durée. Enfin, il est important de bien prendre en compte tous les frais : les frais de dossier du rachat de crédit, les frais lié au remboursement anticipé de l'ancien prêt...

Quelque soit la solution que vous préférez, la situation actuelle est propice à la renégociation de vos crédits.

 


» Retour