AccueilRachat de prêtSurendettementRegroupement de créditRachat de prêt immobilier
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

La Fédération bancaire française vous explique le rachat de crédits



Le 14 janvier 2013 - Par Guy Matriat
--

La Fédération bancaire française (FBF) est l'organisation professionnelle qui représente toutes les banques installées en France. Elle vient d'éditer une brochure sur le rachat de crédit.

L'information y est précise. Elle va permettre aux foyers intéressés par cette opération bancaire de bien comprendre les avantages et inconvénients du regroupement de crédits.

Vous trouverez cette brochure en ligne sur le lien suivant

En voici ci-dessous les points essentiels que nous retenons :

Le principe du regroupement de crédits est simple : il s'agit d'apporter une solution aux
personnes en difficulté de remboursement de leurs crédits en cours.

Tous ces crédits sont en fait remplacés par un seul crédit dont la mensualité correspondante sera adaptée aux capacités de remboursement de l'emprunteur.

Celui-ci doit prendre la précaution de négocier un regroupement de crédits qui stipule une possibilité, en cas de difficultés de remboursement, de diminuer le montant des mensualités, d'obtenir une pause dans les paiements ou de reporter une ou plusieurs échéances.

Il est recommandé également de calculer le coût global de l'opération en tenant compte des intérêts supplémentaires occasionnés par une durée de crédit plus longue, due elle-même à des mensualités plus faibles, des éventuelles indemnités de remboursement anticipé, des éventuels frais de dossier, de mainlevée d'hypothèque, de courtage etc.

Il faut noter que l'obtention d'un regroupement de crédits a pour effet de faire perdre à l'emprunteur les garanties et les assurances des crédits précédents. Il faut souscrire un nouveau contrat d'assurance avec un nouveau questionnaire de santé.

La demande de regroupement de crédits peut être faite à tout établissement qui le pratique et pas nécessairement à la banque qui accordé les crédits précédents.

 


» Retour